ALAIN

SNYERS

Artiste

PERDU

Avis de recherche

Affichages urbains

Les campagnes PERDU ont comme point de départ les avis de recherche apposés principalement sur les chenaux des gouttières. Cet affichage sauvage urbain  est le message d’un particulier qui s’adresse à un autre particulier à propos d’une perte. Le chat perdu, voire le chien, sont le plus souvent recherchés par leurs propriétaires.
C’est à partir de cette observation que se développent les campagnes PERDU. Le complément d’objet du verbe « perdre » est alors décliné en jouant sur des analogies du langage. Chaque affichette, de petit format, fait état d’une perte pour laquelle le passant est interpellé.
Les campagnes PERDU se mènent dans l’espace public par vagues dans un secteur urbain choisi. Les appels à « retrouvailles des objets » sont accompagnés  d’un  véritable numéro de téléphone sur lequel les passants peuvent laisser un message téléphonique sur la boîte vocale.

Les campagnes PERDU ont commencé à Paris en 2003 sur le boulevard Voltaire.
2006 : Paris, quartier saint-Germain.
2006 : Lyon, montée de la Grande Côte.
2008 : Marseille : cours Franklin Roosevelt.
2009 : Lyon : Croix Rousse.
2010 : Paris, 11e.
2012 : Mouans-Sartoux (06). Salon du livre.
2012 : Amiens, quartier Nord.
2013 : Québec : quartier Saint Jean-Baptiste.
2015: Nice, rue Defly.
 
Objets des PERTES affichés selon les différentes campagnes :

PERDU CONFIANCE - PERDU APPÉTIT - PERDU CONNAISSANCE - PERDU LE NORD - PERDU LA TÊTE - PERDU LA FOI - PERDU LA MÉMOIRE - PERDU LE TEMPS - PERDU KILOS - PERDU PATIENCE.
Affichettes de format A6, (photocopie noir sur papier de couleur) collées dans l’espace public.